Un collège privé de Laval renvoie 6 élèves pour trafic de vapoteuses

L’utisation “épidémique” de la cigarette électronique aux États-Unis chez les jeunes semble en voie de contaminer le Québec. Après de nombreux avertissements, le Collège citoyen de Laval a expulsé 6 élèves de 2e à la 4e secondaire pour avoir vendu ces produits illégaux à l’école.

Les élèves utilisaient des cartes de crédit prépayées pour acheter les cigarettes électroniques sur internet pour les revendre à fort prix selon les informations obtenues par La Presse. L’école s’est aperçue de leur manège grâce à des chiens pisteurs et en scrutant les réseaux sociaux des revendeurs. La direction de l’établissement a tenté à plusieurs reprises d’intervenir pour mettre fin au trafic. La loi interdit pourtant la vente de ces produits aux moins de 18 ans.

LA NAISSANCE D’UN FLÉAU?

Ces cigarettes électroniques qui permettent de fumer de la nicotine, voire du THC, sont déjà très répandues au point de parler de fléau chez les jeunes aux États-Unis. Au Canada, la proportion de jeunes qui ont affirmé en avoir consommé ces 30 derniers jours a grimpé de 74% entre 2017 et 2018 selon des chiffres de l’université de Waterloo. La Coalition québécoise pour le contrôle du tabac blâme le marketing des produits qui les rendent très attrayants pour les jeunes.

“On rend toute une génération de jeune accro à ces produits (…) Ils ressemblent à des clés USB aromatisées à la menthe et à la vanille avec de très fortes doses de nicotines. Ça ne prend pas beaucoup d’usages pour devenir dépendant.” – Flory Doucas, pp. Coalition québécoise pour le contrôle du tabac.

Le gouvernement du Canada a permis le marketing des cigarettes électroniques en mai dernier dans l’espoir de diminuer le taux de tabagisme. La vapoteuse a permis à des fumeurs d’écraser l’utilisation de véritables cigarettes. Cette décision pourrait par contre créer l’effet inverse chez certains jeunes.

“On fait face à une crise. À mon sens, ce n’est pas normal qu’on permette aux fabricants de faire de la promotion sur internet et qu’on se surprenne que des jeunes en font eux-mêmes la promotion sur les réseaux sociaux.” – Flory Doucas, pp. Coalition québécoise pour le contrôle du tabac.

Les jeunes qui utilisent la cigarette électronique ont beaucoup plus de chance de fumer du tabac selon la Coalition québécoise pour le contrôle du tabac.

Par Benoît Chevalier

(Source: I Heart Radio : http://www.iheartradio.ca/energie/energie-montreal/nouvelles/un-college-prive-de-laval-renvoie-6-eleves-pour-trafic-de-vapoteuses-1.8809781)

Autres articles
0